Archives de catégorie : Paix

Le mental n’aime pas la Présence

Le mental n’aime pas la Présence, car la Présence c’est la fin du mental.
Choisir la Présence dans votre quotidien aussi souvent que possible, de choisir le moment présent, de toujours vérifier à l’intérieur ce qu’est votre relation avec le moment présent.
La question primordiale à se rappeler : quelle est ma relation avec ce moment ?
Est-elle amicale ou est-elle dysfonctionnelle ?
Et cela vous dit tout. Si elle est dysfonctionnelle, cela veut dire que votre futur manifestera cela. Si elle est amicale, ouverte et dans l’acceptation, votre vie future le manifestera. C’est aussi simple que cela. Des défis peuvent toujours se présenter . La vie vous défiera toujours d’une façon ou d’une autre et c’est bien ainsi. Mais nul besoin de transformer les défis de la Vie en problème en restant mentalement bloqué sur les choses s’il n’y a rien que nous puissions faire dans l’instant. Retourner les choses dans sa tête c’est commencer à se faire du souci. Le souci est la fabrique de problèmes, c’est la fabrique mentale de problèmes. Peu importe le stade que vous atteignez dans la vie, il y a toujours des défis. La vie est ainsi conçue.
Le monde n’est pas là pour vous rendre heureux. Il est ici pour vous rendre conscient. c’est lorsque vous pouvez être conscient de la Conscience, quand vous pouvez amener la Présence de la Conscience de l’Esprit à un plus grand pouvoir, ou dit encore autrement, l’Esprit de Dieu dans votre vie et que vous permettez à cela de diriger votre chemin, alors toutes les choses viennent à vous telles qu’elles devraient. : « une nouvelle espèce est en train d’arriver sur la planète ». C’est ce qui se passe maintenant et c’est de nous qu’il s’agit. C’est un énorme changement dans la Conscience qui advient.
C’est comme si nous nous transformions en une nouvelle espèce, pour la première fois, une espèce consciente.
C’est un peu comme si l’humanité commençait seulement maintenant à s’éveiller réellement Chacun est l’ouverture qui permet à cette dimension d’arriver dans le monde
Ce n’est pas nous qui opérons, mais c’est la Conscience qui opère à travers nous…

Eckhart Tollé

Ne pas Vivre ni Aimer à Moitié

« Ne fréquente pas ceux qui sont à moitié amoureux. Ne sois pas l’ami de ceux qui sont à moitié des amis… Ne lis pas ceux qui sont à moitié inspirés. Ne vis pas la vie à moitié. Ne meurs pas à moitié. Ne choisis pas une moitié de solution. Ne t’arrête pas au milieu de la vérité. Ne rêve pas à moitié. Ne t’attache pas à la moitié d’un espoir. Si tu te tais, garde le silence jusqu’à la fin, et si tu t’exprimes, exprime-toi jusqu’au bout aussi. Ne choisis pas le silence pour parler, ni la parole pour être silencieux… Si tu es satisfait, exprime pleinement ta satisfaction et ne feins pas d’être à moitié satisfait… Et si tu refuses, exprime pleinement ton refus, car refuser à moitié c’est accepter… Vivre à moitié, c’est vivre une vie que tu n’as pas vécue… Parler à moitié, c’est ne pas dire tout ce que tu voudrais exprimer, sourire à moitié, c’est ajourner ton sourire, aimer à moitié, c’est ne pas atteindre ton amour, être ami à moitié c’est ne pas connaître l’amitié… Vivre à moitié, c’est ce qui te rend étranger à ceux qui te sont les plus proches, et les rend étrangers à toi… La moitié des choses, c’est aboutir et ne pas aboutir, travailler et ne pas travailler, c’est être présent et… Absent… Quand tu fais les choses à moitié, c’est toi, quand tu n’es pas toi-même, car tu n’as pas su qui tu étais. C’est ne pas savoir qui tu es… Celui que tu aimes n’est pas ton autre moitié… C’est toi même, à un autre endroit, au même moment. Boire à moitié n’apaisera pas ta soif, manger à moitié ne rassasiera pas ta faim… Un chemin parcouru à moitié ne te mènera nulle part… Et une idée exprimée à moitié ne donnera aucun résultat… Vivre à moitié, c’est être dans l’incapacité et tu n’es point incapable… Car tu n’es pas la moitié d’un être humain. Tu es un être humain… Tu as été créé pour vivre pleinement la vie, pas pour la vivre à moitié… »

Khalil Gibran (1883 -1931)

Sans Connaissance de Soi il n’y a pas de Paix

Pour instaurer la paix dans le monde, pour mettre fin à toutes les guerres, il faut une révolution dans l’individu, en vous et moi.
Une révolution économique sans cette révolution intérieure n’aurait pas de sens, car la faim est la conséquence d’une perturbation économique causée par nos états psychologiques, l’avidité, l’envie, la volonté de nuire, le sens possessif.
Pour mettre un terme aux tourments de la faim et des guerres il faut une révolution psychologique et peu d’entre nous acceptent de voir ce fait en face. Nous discuterons de paix, de plans, nous créerons de nouvelles ligues, des Nations Unies indéfiniment, mais nous n’instaurerons pas la paix, parce que nous ne renoncerons pas à nos situations, à notre autorité, à notre argent, à nos possessions, à nos vies stupides.
Compter sur les autres est totalement futile ; les autres ne peuvent pas nous apporter la paix. Aucun chef politique ne nous donnera la paix, aucun gouvernement, aucune armée, aucun pays.
Ce qui nous apportera la paix ce sera une transformation intérieure qui nous conduira à une action extérieure.
Cette transformation intérieure n’est pas un isolement, un recul devant l’action. Au contraire, il ne peut y avoir d’action effective que lorsque la pensée est claire, et il n’y a pas de pensée claire sans connaissance de soi.
Sans connaissance de soi, il n’y a pas de paix.
Pour mettre fin à la guerre extérieure, vous devez commencer par mettre fin à la guerre en vous-même. Certains d’entre vous opineront du bonnet et diront: « je suis d’accord », puis sortiront d’ici et feront exactement ce qu’ils ont fait au cours de ces dix ou vingt dernières années. Votre acquiescement n’est que verbal et n’a aucune valeur ; car les misères du monde et les guerres ne seront pas mises en échec par lui.
Elles ne le seront que lorsque vous vous rendrez compte du danger, lorsque vous prendrez conscience de votre responsabilité, lorsque vous ne la rejetterez pas sur d’autres. Si vous vous rendez compte de la souffrance, si vous voyez la nécessité d’une action immédiate et ne la remettez pas à plus tard, vous vous transformerez. La paix ne viendra que lorsque vous serez en paix vous-mêmes, lorsque vous serez en paix avec votre voisin.

Extrait de « La première et dernière liberté »
Jiddu Krishnamurti (1895-1986)